Classes prépa. littéraires

Oser la classe préparatoire littéraire : La Classe Préparatoire aux Grandes Écoles (CPGE) du Lycée Jean-Jaurès de Montreuil

Qu’est-ce qu’une hypokhâgne ?

  • une classe préparatoire aux grandes écoles (CPGE)
  • une formation pluridisciplinaire dans le domaine littéraire
  • un apprentissage des méthodes de travail - l’ouverture vers une culture générale très large
  • un accès aux concours d’entrée à grandes écoles reconnues, aux dé- bouchés nombreux et variés

Quels débouchés ?

  • les Ecoles Normales Supérieures (Lyon, Ulm, Cachan)
  • des Instituts d’Étude politique (Sciences Po)
  • les Écoles de commerce et de management (HEC, ESSEC, Audencia, Toulouse Business School, Ecricome, etc.)
  • les écoles de traduction et d’interprétariat (ISIT, ESIT)
  • des écoles de communication et de journalisme (comme le CELSA)
  • l’Ecole Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre (ENSATT)
  • des écoles de management culturel (comme l’ISMaPP), etc.
    En tout, plus de 50 grandes écoles, sans compter les cursus universitaires, où les khâgneux réussissent mieux que les autres.

Classe prépa ou université ?

  • inscription obligatoire en cumulatif à l’université : on peut basculer vers la fac en cas de difficulté
  • 90 % de réussite en prépa / moins de 50 % en 1e année d’université
  • un encadrement efficace / autonomie complète
  • un « coaching » personnalisé / l’anonymat des grandes foules

"Ai-je le profil ?"

  • il faut aimer lire et étudier
  • il faut être curieux pour tout ce qui renvoie à la culture
  • il faut vouloir participer à des sorties culturelles
  • il faut avoir un niveau correct, et surtout des bonnes appréciations sur les bulletins

Pourquoi choisir la prépa du lycée Jean-Jaurès ?

  • des effectifs réduits (35 élèves maxi- mum)
  • un suivi individualisé, dialogue permanent avec les professeurs référents
  • une ambiance stimulante et rassurante, loin de la compétition des « grands lycées » traditionnels
  • une salle informatique et une bibliothèque réservées
  • une attention portée à la réussite de chacun, quel que soit son projet
  • d’excellentes réussites

Une formation généraliste stimulante, qui concilie ouverture et rigueur et des options diversifiées.

Pour donner le meilleur de vous- même, exploiter au mieux vos capacités et atteindre une filière qui vous plaît.

(Cliquer sur l'image pour l'agrandir)

 Une hypokhâgne, c’est au fil de l’année

  • 3 devoirs chaque semaine (un DM, une interrogation orale le mercredi et un DST le samedi matin), organisés selon un planning précis afin d’apprendre à s’organiser
  • Une dizaine de sorties culturelles (théâtre, musée, opéra, etc.)
  • Des interventions extérieures (professeurs dans des universités américaines, metteurs en scène, intellectuels, etc.)
  • 2 concours blancs permettant de s’entraîner
  • 2 conseils de classe validant les acquis et offrant de nouveaux conseils

Résultats après la CPGE Jean-Jaurès de Montreuil

  • admissibles et sous-admissibles chaque année à l’ENS-Lyon
  • admis à la préparation du diplôme de l’ENS-Ulm (master co-habilité ENS- universités parisiennes + diplôme de l’ENS).
  • admis aux masters sélectifs de l’ENS-Ulm ou des universités
  • plusieurs admis au CELSA
  • des admis aux IEP et à Sciences Po Paris
  • de nombreux admis aux écoles de commerce et management : EM Lyon, KEDGE, ICN, Toulouse Business School,
  • plusieurs admis dans les écoles de langue et de traduction
  • des admis à l’ISMaPP
  • de nombreux parcours couronnés de succès aux concours d’enseignement (CAPES et agrégation)
  • parmi beaucoup d’autres

En moyenne, un tiers de la promotion réussit un concours sélectif, un tiers poursuit à l’université, et un tiers choisir de recommencer (car on peut effectuer une 2e khâgne, qui n’est pas un redoublement, mais permet d’obtenir l’équivalence en L3 pour une entrée directe en master).